Nouveau post

Revue de Presse : Data & Digital

Intelligence Artificielle

IA : Dataiku valorisée 4,6 milliards $

Dataiku, la plateforme franco-américaine de data science, a annoncé avoir levé 400 millions de dollars en série E. Cela porte sa valorisation à 4,6 milliards de dollars. Avec cette nouvelle levée de fonds, l’éditeur va disposer de moyens supplémentaires pour consolider ses effectifs et contribuer à l’extension des usages de l’intelligence artificielle dans les entreprises.

A lire sur Silicon.fr.

2. Prélancement de SuccessfulAI, 1ère marketplace européenne dédiée à l’IA et la transformation numérique

Les analystes les plus optimistes envisagent que 35% de la valeur des entreprises soit directement ou indirectement attribuable aux solutions d’IA d’ici 2027 (Source ResearchAndMarkets). Pourtant, selon ces mêmes analystes, seules 20% des entreprises exploitent actuellement l’IA.

SuccessfulAI, 1ère marketplace européenne dédiée à l’IA et à la transformation numérique ambitionne d’apporter une solution à cette équation en favorisant l’adoption de l’IA en entreprise.

A lire sur Actuia.

3. Quand une intelligence artificielle devient… l’inventrice d’un brevet

L’administration d’Afrique du Sud a validé un brevet dont l’inventeur est une intelligence artificielle, nommée Dabus. Un brevet également accepté par l’Australie. En revanche, l’Europe et les États-Unis s’y sont refusé, invoquant qu’un inventeur ne peut être qu’un humain.

A lire sur Usine Nouvelle.

4. Python reste le langage le plus utilisé pour la data science, suivi de SQL

Python pourrait bientôt devenir le langage de programmation le plus populaire, face à JavaScript, Java et C, selon un récent classement des langages. Cependant, si l’adoption de Python est en plein essor, les domaines qui en sont à l’origine, la Data Science et le Machine Learning, ont encore de grandes marges de développement..

A lire sur ZDNet.fr.

5. Grâce à son intelligence artificielle, le robot Cassie a marché 5 km

Le robot Cassie développé par des spécialistes en robotique de l’université d’État de l’Oregon (États-Unis) est parvenu à marcher 5 km sur une seule charge de batterie, à un peu moins de 5 km à l’heure. Une première pour un robot et un exploit d’autant plus honorable – malgré deux chutes – que les mouvements de Cassie étaient le résultat de l’intelligence artificielle.

A lire sur le Journal du Geek.

articles liés

Pour en apprendre davantage