Your address will show here +12 34 56 78
Actualités
Le 19 octobre dernier s’est déroulé le Google Cloud Summit Next Paris 17. Notre consultant Sébastien P. propose un rapide compte-rendu de l’événement.

Les annonces du Google Cloud Summit 2017

Première nouvelle, le Cloud Machine Learning Engine passe en disponibilité générale. Cet outil permet d’entraîner et de déployer en production des modèles d’apprentissage dans le cloud Google. Le service propose la bibliothèque logicielle open source TensorFlow supportée par les solutions de Google Cloud Platform telle que Cloud Dataflow pour le traitement des données et Google BigQuery pour le SQL. Deuxième nouvelle, il y a deux nouveaux outils de visualisation à tester deux outils : DataLab et DataStudio. Datalab est un outil orienté développeur qui permet de suivre les données que vous ingérez dans votre Cloud Google. L’exemple client de démonstration était celui de Dailymotion qui a travaillé avec un prestataire pour mettre en place son système de recommandation de vidéos en temps réel. Datastudio: démonstration faite avec l’intégration de BigQuery et d’intégration de 3 téras de données interrogées en temps réel et afficher dans le tableau de bord sous datastudio en 2 minutes. Bref le mot d’ordre à retenir c’est qu’une configuration compliquée il y a quelques années devient simple beaucoup plus rapide et agile à déployer: quelques semaines ou quelques mois au lieu de quelques années avant. A cette occasion, Google a présenté un outil avec un fort potentiel pour gagner du temps dans la préparation de vos datas associées à différents formats ou différents types (json, csv…) : Google data prep.

Replays du Google Cloud Summit

  Pour ceux qui n’ont pu être présents, voici le lien vers les replays :  
0

Web Analytics

SEO et Analytics sont-ils complémentaires ? Comment des webmasters, des responsables de référencement naturels et des web analystes peuvent-ils travailler ensemble dans la même direction : celle de satisfaire vos visiteurs pour faire en sorte qu’ils restent sur votre site. Aujourd’hui, explorez comment les rapports des outils Search Console et Google Analytics vous permettent d’optimiser vos performances SEO. Le pré-requis c’est que les deux outils soient bien associés entre eux, comme l’illustre la photo ci-dessous :

Une fois cette opération réalisée, vous pouvez accéder au Graal une partir de vos mots clés cachés. Les rapports Search Console dans Google Analytics sont au nombre de 4 : pages de destination, pays, appareils, requêtes. Découvrons chacun d’entre eux.

Ce rapport vous permet de comprendre quelles sont les pages de destinations des internautes ayant vu votre site via une recherche en référencement naturel depuis Google. Cette liste n’est pas exhaustive mais elle vous aide à comprendre des éléments très pertinents comme le nombre de fois où une page de votre site Web a été affichée (impressions) dans les résultats de recherche (SEO) d’un internaute. Ainsi, dans l’exemple suivant la page « formation gtm google tag manager » a été affichée 571 fois durant la période du 1er avril au 20 mai et a été cliquée seulement 10 fois. Par ailleurs, google vous donne l’information que votre page du site a eu une position moyenne de 15 c’est-à-dire qu’il s’est s’affiché peut être en position 10 pour une requête et en position 20 pour une autre, sa position moyenne sera 15 ((10+20)/2). Dans cet exemple, une recommendation sera de travailler le contenu et le référencement pour faire en sorte que la page apparaissent au moins sur la première page de résultats car 90% des internautes ne vont pas au-delà de la première page de résultats lors d’une recherche. Autre information utile, cette page a générée 10 visites (sessions) qui ont en moyenne vu 2,4 pages durant chaque visites. Vous pourriez également avoir le nombre d’objectifs réalisés par les internautes durant leur visite en regardant la partie « Conversion » du rapport. Vous le voyez, les informations sont très utiles et pertinentes pour mesurer la quantité et la qualité du trafic en provenance du SEO.

Ce rapport vous permet de comprendre l’origine géographique des internautes ayant vu votre site via une recherche en référencement naturel depuis Google. Grâce aux précieuses informations qui vous sont affichées, vous pourriez comprendre si votre contenu doit être seulement rédigé en plusieurs langues ou une seule selon votre secteur d’activité et le contenu de votre site. Dans l’exemple ci-dessus, sur les 4 visites en provenance des Etats-Unis, vous pouvez constater que manifestement l’internaute n’a pas trouvé l’information recherchée car mon taux de rebond est très élevé 75%. En revanche, les visites en provenance depuis la France affiche un taux de rebond très faible par rapport à la moyenne de mon site et regarde en moyenne plus de pages sur le site que les visites des autres pays depuis les résultats SEO de Google.

Ce rapport vous permet de comprendre la catégorie d’appareil utilisée par les internautes ayant vu votre site via une recherche en référencement naturel depuis Google. Grâce aux informations collectées, vous allez pouvoir comprendre si votre performance SEO est cohérente avec votre performance générale par catégories d’appareils de votre site ou si des efforts pour l’adaptabilité ou la vitesse d’affichage sur mobile doivent être réalisés.

Dans cet exemple, la comparaison montre que le mobile sous performe par rapport à l’ensemble de mon trafic. Il conviendrait donc de faire en sorte que le site soit mieux placé sur les résultats des recherches en référencement naturel depuis un mobile afin d’accroître le pourcentage des visites en provenance du mobile. Profitez-en pour vérifier si votre site est adapté à la lecture sur mobile sinon le taux de rebond risque d’être élevé ; ceci est d’autant plus nécessaire que désormais il y aura plus de recherches effectuées depuis un téléphone mobile que depuis un ordinateur. Ce rapport vous permet de comprendre quels sont les fameux mots clés des internautes ayant vu votre site via une recherche en référencement naturel depuis Google. Grâce à l’association avec Google Search Console vous avez accès à une partie des fameux mots cachés « not provided » et à ses précieuses informations collectées (limite annoncée de 1000 requêtes/jour). Rapport de résultats SEO sans association avec Search Console (not provided)

Vous allez donc pouvoir comprendre les termes de recherches utilisés par les internautes lors de l’utilisation d’un moteur de recherche ayant générés une visite en provenance du SEO sur votre site. Dans l’exemple ci-dessus, sur les 98 % de mon trafic (1412 visites), Google refuse de vous communiquer les mots clés (terme de recherches) tapés par les internautes. Comme vous le constatez, le taux de rebond est très élevé 80% mais vous ne pouvez pas à priori l’améliorer. Or, avec l’association avec Google Search Console, vous pourrez consulter au sein de Google Analytics ou de façon plus précise au sein de Search Console, vos performances SEO. Voici l’exemple au sein de Google Analytics :

L’exemple ci-dessous, vous présente les informations complémentaires que vous pouvez visualiser au sein de Search Console. Vous le voyez, vous pourrez appliquer des filtres par pays, par appareils (mobile, tablette, ordinateur), et cerise sur le gâteau le type de recherche web, image ou vidéo. Vous êtes désormais un Ninja du SEO avec Google Analytics et Search Console 🙂 En synthèse, quelques best-practices à retenir : 1. Associer Search Console et Google Analytics 2. Regarder les termes de recherches, c’est à dire les mots clés utilisés par les internautes 3. Analyser et comparer votre position moyenne sur les mots clés 4. Définissez les actions pour améliorer votre performance.

0